Gims critique la France et partage ses sentiments profonds

Gims

Icône incontournable de la chanson française, Gims a marqué les esprits avec des titres tels que « Est-ce que tu m’aimes ? », « Bella », et « Sapés comme jamais ». Bien que ce talentueux artiste de 38 ans, né à Kinshasa en République Démocratique du Congo, ait conquis le cœur des mélomanes français, il n’a toujours pas obtenu la nationalité française.

Gims a passé tous les tests pour devenir Français

Lors de son passage sur le plateau de « Quelle Époque » en mai 2023, invité par Léa Salamé, Gims a longuement évoqué sa demande de nationalité. « J’ai demandé la nationalité deux fois, et apparemment, je n’en suis pas digne. J’ai passé tous les tests pour devenir Français. Il a souligné la simplicité des questions posées, telles que : « Ça, c’est un four, ça, c’est une fourchette, c’est une cuillère, ça, c’est une voiture… ». Gims a passé ces tests avec brio, obtenant un 10/10, mais il admet que le processus reste complexe et déroutant pour lui.

Tous mes souvenirs sont en France

En 2016, Gims a entamé les démarches pour obtenir la nationalité française pour la première fois. « Tous mes souvenirs sont en France : je suis né à Kinshasa, mais je suis arrivé ici à l’âge de 2 ans. Je suis Français dans l’âme, le cœur », confiait-il au Journal du Dimanche en janvier 2022.

Il a également mentionné qu’un délit commis lorsqu’il était mineur pourrait être à l’origine du refus, bien que son casier judiciaire soit vierge aujourd’hui. « Je suis un drapeau français à moi tout seul […]. Quand je voyage au Qatar, aux États-Unis, je me présente comme un artiste français. Pas congolais. »

Ses propos polémiques dans le viseur du gouvernement

Selon Gérald Darmanin, Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, aurait été refusé en raison de propos polémiques sur la nouvelle année. Pour rappel, il avait exhorté les musulmans à ne pas célébrer cette fête. « De manière générale, être tenant d’un islam rigoriste, ce n’est pas une bonne preuve d’assimilation à la société française », avait déclaré le ministre de l’Intérieur.

Gims, quant à lui, a présenté ses excuses, affirmant sur Europe 1 : « Je me sens Français, je m’exprime en français, je suis ambassadeur de la langue française dans le monde. Il reste déterminé à refaire une demande de nationalité, soulignant sa patience et sa persévérance.

Maître Gims : Sa femme DemDem cash sur les élections législatives

DemDem, l’épouse de Gims, partage également des opinions franches sur la France. À l’approche du second tour des élections législatives, elle a critiqué les Français pour avoir refusé un « SMIC à 1600 euros ». « Ils ont dit non merci on reste comme ça avec moins d’Arabes. Je ne m’en remets pas », a-t-elle écrit sur sa story, suscitant des réactions vives.

Une relation complexe avec la France

La relation de Gims avec la France est complexe et marquée par des défis administratifs et sociaux. Bien qu’il se sente profondément attaché à la France, les obstacles pour obtenir la nationalité continuent de le frustrer. Ses déclarations récentes et celles de son épouse montrent une tension entre leur sentiment d’appartenance et les barrières rencontrées.

Un espoir pour l’avenir

Malgré les difficultés, Gims ne perd pas espoir. Il continue de se battre pour obtenir la nationalité française et souhaite représenter la France sur la scène internationale. Sa détermination et son amour pour la culture française restent intacts, et il espère que ses efforts finiront par porter leurs fruits.

Gims, à travers ses expériences et ses frustrations, met en lumière les défis auxquels sont confrontés de nombreux immigrants en France. Sa quête pour la nationalité française est un témoignage poignant de son désir d’être pleinement reconnu dans le pays qu’il aime et qu’il représente fièrement. En attendant, il continue de briller sur la scène musicale, portant haut les couleurs de la France à chaque occasion.

Retour en haut