Lourde sanction pour les Français filmant des accidents sur l’autoroute

Lourde sanction

Un récent accident de la route survenu dans l’Oise a provoqué l’indignation des autorités. Sur sa page Facebook, la gendarmerie du département a annoncé avoir verbalisé soixante conducteurs sur l’autoroute A1, le samedi 22 juillet, une lourde sanction.

Ces automobilistes ont été surpris en train de filmer un incendie impliquant un poids lourd, utilisant leurs téléphones portables tout en conduisant, alors qu’ils devaient circuler sur une seule file. Cette pratique met en danger non seulement les conducteurs eux-mêmes, mais aussi les forces de l’ordre et les pompiers présents sur les lieux.

Soixante automobilistes verbalisés pour avoir filmé un accident

« C’était exaspérant. Presque un conducteur sur deux, ou sur trois, filmait l’accident ! On a décidé de sévir et de le faire savoir », a confié un officier de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) au Parisien.

Alors que les pompiers luttaient contre l’incendie d’un camion transportant de la paille près de Ressons-sur-Matz en direction de Lille, les automobilistes n’ont pas manqué de capturer la scène. Cette attitude irresponsable et illégale compromet gravement la sécurité sur la route.

Des dangers soulignés par les forces de l’ordre

« C’est irresponsable et interdit et passible de lourde sanction. Le conducteur peut se mettre en danger et mettre en danger les gendarmes qui assurent la sécurité pendant que les pompiers interviennent », ont expliqué les forces de l’ordre sur les réseaux sociaux.

Certains automobilistes ont frôlé les agents de sécurité en ne prêtant plus attention à la route. Le passager peut tenir un téléphone, mais pas le conducteur. Par conséquent, il a été décidé d’appliquer une procédure de verbalisation automatique.

Une procédure stricte pour une lourde sanction

L’officier de l’EDSR a précisé : « Les conducteurs peuvent être verbalisés sans être interceptés. On l’a déjà fait. Dans le cadre d’un délit, on les convoque, mais pour une contravention, ce n’est pas obligatoire. »

Des renforts de gendarmerie ont été déployés sur les lieux de l’accident pour constater les infractions, prendre des photos et utiliser le fichier des cartes grises pour obtenir les informations sur les véhicules et leurs conducteurs. Cette méthodologie rigoureuse permet de sanctionner efficacement les comportements dangereux.

Une amende et un retrait de points en cas de non-respect

Les soixante automobilistes concernés recevront bientôt un courrier les informant de leur sanction : une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de trois points sur leur permis de conduire. Cet événement rappelle l’importance de respecter les règles de sécurité routière et les conséquences graves de leur non-respect.

La loi, en vertu de l’article R 412-6-1 du Code de la route, stipule qu’il est interdit de conduire avec un téléphone à la main et de consulter ou manipuler son téléphone en conduisant.

Les conséquences de l’usage du téléphone au volant

Depuis le 1er juillet 2015, il est également interdit à tous les conducteurs de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son, comme des écouteurs filaires ou Bluetooth.

La Sécurité routière souligne que l’utilisation du téléphone au volant entraîne une augmentation du temps de réaction et du temps de freinage, une réduction de la distance de sécurité et des difficultés à maintenir le véhicule dans sa voie. Téléphoner au volant multiplie par trois le risque d’accident, selon la Sécurité routière.

L’initiative de la gendarmerie de l’Oise démontre une volonté ferme de sanctionner les comportements dangereux sur l’autoroute. La lourde sanction infligée aux automobilistes filmant des accidents vise à dissuader ce type de comportement et à renforcer la sécurité de tous les usagers de la route. Les autorités espèrent que cette action incitera les conducteurs à adopter des attitudes plus responsables.

Partager l'article
Retour en haut