A quoi sert un incinérateur de jardin ?

incinérateur de jardin guide

Pour le jardinier, le ramassage des branches, ainsi que le transport jusqu’à la déchetterie est souvent une activité fastidieuse. Cela encombre la voiture, oblige à faire la queue, et fait perdre un temps précieux.

Selon la surface du jardin, le choix d’un incinérateur de jardin est un très bon moyen d’éviter cette corvée et de participer à un effort écologique global. Encore peu répandu dans les jardins, l’incinérateur est pourtant très utile et n’occupe pas une grosse place.

Qu’est-ce qu’un incinérateur de jardin ?

Incinérateur de jardin est un dispositif qui permet de brûler les matières organiques les plus combustibles comme des branches, les feuilles, de l’herbe sèche ou des résidus de tailles d’arbustes. Il se présente sous la forme d’une cuve ayant à peu près la taille d’une grosse poubelle. Il peut être de différentes matières, généralement de l’acier galvanisé, matériel résistant à la chaleur, léger et peu cher.

Muni de trous permettant de faciliter la combustion, l’incinérateur de jardin permet de se débarrasser facilement des déchets en les faisant brûler.

Les avantages de l’incinérateur de jardin

a quoi sert incinérateur jardin

 Il y a de multiples avantages à posséder un incinérateur de jardin : tout d’abord ce produit est peu cher, et peut facilement être déplacé pour être stocké l’hiver.

Il permet de gagner du temps dans la mesure où il épargne le déplacement jusqu’à une déchetterie, il assure une transformation écologique des déchets sans avoir à mobiliser du personnel et du matériel pour la combustion de ses déchets, enfin la combustion permet de récupérer des cendres qui sont un engrais naturel très efficace.

Il est intéressant de pouvoir remettre dans son jardin ce qu’on avait extrait quelques heures plus tôt. Finalement, on touche au principe même de l’écologie : assurer une sorte de cycle entre ce qui est mort et ce qui est vivant.

Les précautions à prendre avec l’incinérateur de jardin

Bien évidemment, aussi utile soit-il, un incinérateur reste un objet dangereux. Il convient d’appliquer des règles de bon sens. Un incinérateur de jardin ne doit pas être utilisé sous un arbre, à proximité d’éléments combustibles comme une barrière en bois, et loin d’endroits susceptibles d’accueillir des enfants.

On évitera, enfin, de l’utiliser en période de grande sécheresse ou par une journée très venteuse.

Il est également de bon ton de demander la permission à ses voisins avant d’utiliser son incinérateur, ainsi que de se renseigner auprès de sa mairie sur la réglementation en vigueur quant à l’utilisation du feu, même si le dispositif d’un incinérateur est un peu particulier.

La plupart des mairies, par principe de précaution, interdisent les feux dans les jardins. Toutefois, certains font des exceptions quand il n’y a pas de déchetterie à proximité ou lorsque la collecte des déchets verts n’est pas assurée.

Enfin, même s’il est intéressant de vouloir faire son incinérateur soi-même, il vaut mieux en acheter un dans le commerce, conçu par des professionnels qui auront pris en compte toutes les contraintes physiques et matérielles de l’incinération.

Que peut-on brûler dans un incinérateur domestique ?

Les incinérateurs de jardin sont conçus pour brûler les déchets de jardin tels que les feuilles mortes, les branches, les tontes de pelouse et les déchets végétaux.

Il est généralement déconseillé de brûler des matériaux tels que des plastiques, des peintures, des vernis, des produits chimiques, des métaux, des batteries et des cartons, car ces matériaux peuvent libérer des substances toxiques et nocives pour l’environnement lorsqu’ils sont brûlés. Il faut néanmoins se rappeler de brûler les déchets de jardin uniquement dans des conditions sûres et en conformité avec les lois locales et les règlements sur la gestion des déchets.

Guide d’achat de l’incinérateur de jardin

Plusieurs critères sont à prendre en compte lors de l’achat de son incinérateur de jardin.

Le matériau utilisé, la forme (généralement cylindrique), la stabilité des pieds, le tubage assuré grâce au couvercle, la capacité et enfin le prix.

Selon le volume des déchets à traiter, l’incinérateur doit être plus ou moins gros. Généralement, les plus courants ont un volume de 100 litres et leur prix moyen se situe dans les 70 euros.

Le tout est de choisir un produit qui soit adapté à la surface du terrain et à la possibilité de le stocker après utilisation. Sans être moche, l’incinérateur ne fait pas partie des éléments qu’on aime mettre en valeur dans son jardin.

Pour conclure sur l’incinérateur de jardin

Se procurer un incinérateur de jardin est un choix très judicieux, seulement si cela est autorisé dans la commune du propriétaire. Léger, pratique, l’incinérateur fait gagner du temps au propriétaire et assure une utilisation écologique des déchets verts.

Vous devriez aimer

Nos derniers articles

cloture panneau composite
Maison & Jardin
L'Interloque

Les alternatives au bois pour aménager son extérieur

Depuis des années, le bois est un choix populaire pour les aménagements extérieurs. Il ajoute un élément naturel au jardin, apportant chaleur, cachet et confort. Mais il y a quelques inconvénients comme l’entretien ou le prix qui poussent certains consommateurs vers des produits innovants. L’entretien peut être un problème ; si vous voulez que vos

Lire l'article »
ecoconstruction
Maison & Jardin
L'Interloque

Écoconstruction : qu’est-ce que c’est ?

L’éco-construction est une méthode de construction qui met en avant l’importance des impacts économiques, sociaux et environnementaux. Elle fait partie intégrante de l’économie circulaire et privilégie les matériaux en circuit court à moindre impact environnemental, offrant une garantie d’emploi durable et de savoir-faire local. Enfin, ce type de construction est très performante en économie d’énergie.

Lire l'article »
voyage écolo
Voyages
L'Interloque

Comment voyager avec une faible empreinte carbone ?

Voyager est une expérience extraordinaire qui peut nous permettre de découvrir d’autres cultures, coutumes et modes de vie. Cependant, pour voyager, la plupart d’entre nous doivent utiliser un mode de transport qui génère des émissions de gaz à effet de serre. Mais s’il existait des moyens de réduire notre empreinte carbone lorsque nous voyageons ?

Lire l'article »
Scroll to top